Le Têt-Art

Je m'appelle Amides Basso, je suis né dans un magnifique village à Cuba. Mon origine a une grande influence sur mon travail d'artiste. Depuis tout petit, j’ai été baigné dans la culture et les arts. La sculpture, la peinture, la musique et l'écriture occupaient une grande partie de mon temps.  C'est donc assez rapidement, à 12 ans, que j'ai choisi le métier de mes rêves, je voulais être artiste. Pour y arriver j’ai suivi plusieurs écoles et formations. À 13 ans, j’avais un poste d’apprenti-potier que j’honorais pendant mes heures libres. Un peu plus tard j’ai commencé à travailler avec un duo de sculpteurs qui était très actif à l’époque, Papito y Duffay. En travaillant avec eux comme apprenti j’ai appris le dessin académique et la sculpture. À 16 ans je suis entré à l’école d’art et 3 ans plus tard j'étais diplômé en sculpture et illustration, on m’a alors proposé un poste comme professeur de sculpture. En Suisse j'ai d'abord travaillé comme mécanicien polyvalent, ensuite j'ai travaillé de nombreuses années en tant que professeur de dessin et de travaux manuels à l'école secondaire. Aujourd'hui je vous propose mes ouvrages dans un nouveau format, un livre-expérience conçu spécialement pour les enfants de 3 à 8 ans. 

La Gazette du Têt-Art est une petite maison d'édition suisse romande gérée par Amides Basso et domiciliée à Courtelary. Père de famille, artiste et enseignant durant de nombreuses années, Amides travaille dans son atelier pour dessiner, créer des livres et donner des cours de création artistique.

Qu'est-ce que "La Gazette du Têt-Art"

Mission

L'épanouissement des enfants à travers les contacts intergénérationnels, la création de moments de qualité entre adultes et enfants utilisant l'imagination comme support et comme point de rencontre, la mobilisation et le développement de la créativité, sont parmi nos objectifs principaux.

Vision

A une époque où les écrans paraissent avoir conquis tous les aspects de la vie quotidienne, nombreux experts signalent les effets négatifs qui pourraient nous guetter derrière cet abus. Sans nier l'importance, la présence  et le confort de la technologie, je pense que les enfants ne devraient pas rester trop longtemps seuls avec un outil de type smartphone, tablette, etc... La créativité, l'imagination, la résilience entre autres capacités dépendent directement des rapports de qualité entre adultes et enfants. La série "Qui fait" pour les enfants entre 3 et 8 ans, tente de répondre à ces besoins.    

IMG_2139.jpg
IMG_1396.jpg